Nous souhaitons aujourd’hui être une force d’éducation populaire au niveau national afin de faire évoluer les consciences et continuer à faire reculer le harcèlement de rue.

Stop harcèlement de rue, c’est d’abord une réaction de colère et une aventure humaine.

Réaction de colère face à un phénomène ancien comme le patriarcat, mais qui jusqu’au tournant des années 2000 n’avait pas encore de nom et passait pour un phénomène mineur et quasiment normal dans l’opinion publique.

Pourtant la colère monte, progressivement… Aux Etats-Unis d’abord, notamment à partir de 2005 sous l’impulsion du collectif Hollaback, qui devient une structure officielle et lance un réseau international à partir de 2010. L’intérêt pour cette question spécifique arrive ensuite peu à peu en Europe où le documentaire « Femme de la rue », réalisé par Sofie Peeters en 2012 à Bruxelles, a un impact médiatique considérable.

En France, cette colère est partagée par trois femmes : Héloïse, Cécile et Danièle. Amies, militantes et déterminées, elles décident qu’il est temps d’agir également dans notre pays. C’est le début de l’aventure humaine. Elles mobilisent leurs réseaux personnels et une première rencontre est organisée début 2014 à Paris. Le collectif Stop harcèlement de rue est né !

Très vite une première action va être organisée, le 25 mars 2014, rue de Lappe à Paris. Elle est fortement médiatisée et permet de lancer le débat public. Le collectif décide de s’organiser autour d’un certain nombre de principes qui vont guider durablement son fonctionnement. Collectif citoyen, il fonctionne de façon démocratique et horizontale. Mixte, il se pense comme un lieu de rencontre et de conscientisation, autant que comme un cadre d’action et de lutte. Inspiré des principes de l’action directe, le collectif veut avant tout s’exprimer et dire sa colère et son refus du harcèlement sexiste dans l’espace public. La rue, les transports en commun, les bars, les festivals… jusqu’aux plateaux de télévision où le sujet, d’abord traité avec humour, devient progressivement un phénomène de société reconnu.

Sur chaque commandes, un don sera reversé à l'association www.stopharcelementderue.org